Munich a voté officiellement pour le retour à Windows

En Bavière, le conseil municipal de Munich a décidé de réutiliser Windows à la place de Linux. Depuis plus de 10 ans, la capitale bavaroise était sous une distribution Linux. Depuis 2 ans maintenant, les critiques s’entassent concernant l’utilisation de ce système d’exploitation et de ses applications open source. La ville a décidé de voter pour un retour à Windows.

Pourquoi et quand Munich avait-il opté pour Linux ?

Actuellement, les postes de travail de la ville sont nombreux à être sous Linux, à raison de 15 000 ordinateurs contre 5 000 uniquement sous Windows. Les conseillers municipaux de Munich avaient décidé d’adopter Linux en 2003 afin d’envoyer un message précis à Microsoft. Ils n’appréciaient pas l’offre monopolistique de Microsoft. Quoi qu’il en soit, la ville a dû garder en partie Windows puisque certaines applications n’ont pas pu être migrées vers Linux. Depuis 2 ans et demi, les critiques commençaient à monter au pic concernant l’utilisation de LiMux ou le mariage entre Linux et Windows puisqu’il était très coûteux. Et s’il fallait choisir entre les deux OS, il vaut mieux retourner à Windows puisque l’utilisation exclusive de Linux ne sera jamais possible.

Quand est-ce que cette décision prendra-t-elle effet ?

La ville de Munich va abandonner le système d’exploitation open source et retourner à Windows. Pour le moment, les postes de travail de la ville fonctionnent encore sous LiMux. Le 15 février, la plupart des conseillers ont voté pour le retour à Windows. Ils ont fixé une date butoir pour mettre en place une image cliente Windows standard. Tout le parc informatique municipal de la capitale bavaroise va fonctionner sur une base Windows nouvellement développée à partir du 31 décembre 2020. Cette architecture informatique comprendra des fonctions de base comme le traitement de texte, les logiciels de présentation et le tableur.