Comment fonctionne la ferme de liens ?

Traduit de l’anglais, link farm, la ferme à liens est une technique qui vise à booster artificiellement la visibilité d’un site. Cette méthode de référencement implique plusieurs adressent URL. Voici de plus amples détails concernant cette pratique.

Qu’est-ce qu’une ferme à liens

La ferme à liens s’appuie sur la Page rank de Google. Elle est également appelée spamdexing. Cette technique de référencement black hat peut être mise en œuvre manuellement. Des logiciels spécifiques peuvent aussi la mettre en place. Concrètement, il s’agit de relier des sites entre eux par le biais de liens. L’objectif final est de générer du trafic dans un environnement web créé artificiellement. Les éditeurs des sites concernés comptent ainsi garder les internautes tombées dans la ferme le plus longtemps possible.

 

Par le biais d’un annuaire

De manière générale, les sites reliés par des liens hypertextes appartiennent à un même annuaire. Le seul fait d’appartenir à un tel regroupement peut nuire à la réputation d’une page. En effet, les sites faisant partie d’une ferme à liens sont loin d’offrir des contenus de qualité. Ils ont été créés dans la seule optique de générer un trafic. Au passage, de la publicité ou des liens redirigeant vers un site commercial ou de jeux peuvent être proposés aux internautes. Dans tous les cas, ce ne sont pas des informations essentielles et pertinentes.

 

Redirection vers d’autre link farm

La ferme à liens est une pratique invasive. Ceux qui ont lancé cette technique ont espéré toucher un très grand nombre de sites. Ils ont même mis au point un redoutable système de prolifération. En dehors des sites appartenant à un même annuaire, les fermes à liens sont également liées entre elles. Vu que cette méthode n’apporte rien aux internautes, Google la réprimande. Les sites qui font du link farm sont blackistés.